Georges GORSE : 20 ans

Il y a vingt ans jour pour jour, disparaissait Georges GORSE, ancien résistant, ministre du Général DE GAULLE et de Georges POMPIDOU et député-maire de Boulogne-Billancourt.


Georges GORSE a été l'un des plus grands Maires de Boulogne-Billancourt.

Voici les quelques lignes que j'écrivais dans mon livre publié en 2019 :


"Georges Gorse, quant à lui, a fait basculer la ville à droite, sans brutalité ni sectarisme partisan.

Désormais sous-préfecture au sein du nouveau département des Hauts-de-Seine, Boulogne-Billancourt poursuit sa croissance.

La qualité de vie s’améliore nettement grâce aux nouveaux équipements publics ou privés que le maire installe dans chaque quartier. Le prolongement de la ligne 10 du métro jusqu’au Rond-point Rhin-et-Danube, et la création de la ligne de bus gratuite symbolisent le fort développement des transports en commun.


Dans ses mémoires Je n’irai pas à mon enterrement[1], Georges Gorse raconte comment le Général De Gaulle lui a présenté Boulogne-Billancourt à l’occasion d’un déjeuner avec Edgar Faure, Simone Valère et Louison Bobet : « C’est une ville à la fois intellectuelle et populaire : vous leur plairez ». Et en effet, Georges Gorse était très apprécié par les Boulonnais."


[1] Georges Gorse, Je n’irai pas à mon enterrement, Plon, 1992.






Retrouvez plus d'actualités sur INSTAGRAM